Etude accidentologie dans les sports de montagne

Télécharger le rapport final de recherche

Plusieurs laboratoires de recherche, soutenus par la fondation Petzl, unissent leurs efforts pour lancer une grande enquête sur les accidents liés aux pratiques sportives de montagne. L’étude est menée par un collectif de recherche pluridisciplinaire (Universités de Lyon 1, Grenoble, mais aussi Clermont-Ferrand et Nice) bénéficiant de l’appui scientifique du Pôle Alpin d’études et de recherche pour la prévention des Risques Naturels (PARN).

A l’origine de cette initiative, une conviction : la connaissance approfondie de la fréquence des accidents, de leurs circonstances et des facteurs de risque constitue le fondement d’une prévention efficace.

Un constat s’impose : de nombreuses données existent, fournissant des éléments de cadrage intéressants, mais ces connaissances se révèlent actuellement dispersées et parfois incomplètes, du fait notamment de méthodologies diverses ne permettant pas de disposer d’une vision d’ensemble.

L’objectif est de cerner le plus précisément possible la dangerosité effective et les mécanismes accidentels spécifiques de trois activités : alpinisme, canyon et ski de randonnée. Au-delà des taux d’accidents, il s’agit pour chacune de ces activités d’identifier des scénarios types de danger et des contextes spécifiques amplifiant ou atténuant les impacts corporels. Le but est de fournir des bases plus solides sur lesquelles appuyer les pratiques préventives pour s’efforcer de limiter la vulnérabilité des pratiquants.

L’enquête se déroulera en deux temps : dans une 1ère phase, il s’agit de collecter les informations actuellement disponibles, pour procéder à leurs croisements (retraitements, rapprochements, rapport à la pratique effective). Cet état des lieux ambitionne de consolider les systèmes actuels de production de données accidentologiques et d’identifier, si nécessaire, des pistes d’amélioration. Dans une 2ème phase, il s’agira de réaliser des études de cas sur sites pour affiner la connaissance des mécanismes accidentels.

L’étude est basée sur une méthode participative consistant à aller à la rencontre des détenteurs d’un savoir sur la question des accidents en montagne. Ces acteurs clés de la sécurité pourront être sollicités pour :
- l’accès aux données accidentologiques en leur possession
- des entretiens en tant qu’expert centrés sur les questions et les problèmes centraux de l’accidentologie (états des lieux, méthodologie, intérêts et limites, attentes et manques…)
- la participation à des tables ronde visant à confronter les expertises et favoriser la constitution d’une intelligence collective en favorisant le dialogue, la mise en réseau et l’articulation des informations existantes
En bref, il s’agit de prendre appui sur l’existant en recensant et croisant les connaissances et données accidentologiques existantes pour les trois activités retenues. Cette analyse basée sur l’expertise cumulée de plusieurs acteurs et institutions conduira à établir une liste d’indicateurs pouvant être renseignés de manière plus approfondie, ce à quoi nous nous emploierons dans un second temps, au travers de la conduite d’enquêtes complémentaires.

commissions reliées à cette action